Mouvement intra : une bonne nouvelle

Mouvement intra : une bonne nouvelle

Chers collègues,
 
Suite à l’envoi de notre mail, le Directeur académique nous a contactés. Il a indiqué qu’il faisait tout pour que le mouvement puisse se tenir et s’est engagé à ce que celui-ci se fasse.
Nous lui avons précisé que c’était une très bonne nouvelle mais que nous souhaitions que les élus du personnel puissent exercer leur rôle de contrôle des barèmes. Il ne s’est pas engagé fermement mais a indiqué qu’il ferait tout pour que cela puisse se faire.
Le Snudi FO restera vigilant sur ce sujet mais reçoit positivement la réaction du Dasen.
 
Nous vous souhaitons un bon long pont et vous tiendrons informés des suites.
 
Cordialement.
 
Le Snudi FO 93
 
PS : n’hésitez pas à remplir la fiche de suivi si vous souhaitez que nous vérifiions votre barème : https://www.snudifo93.net/mouvement/
 

Urgent : mouvement intra départemental, le DASEN annule tout ?

Urgent : mouvement intra départemental, le DASEN annule tout ?

Le DASEN envisage d’annuler le mouvement cette année !

4000 collègues concernés ! Inacceptable !!!

Respect du droit à mutation, maintien du mouvement,

respect des barèmes et des règles statutaires !

 

Lors de le CAPD du lundi 27 mai, le DASEN a annoncé que, suite à des successions de bugs du logiciel ministériel gérant le mouvement (écrasement des données), il envisageait qu’il n’y ait pas de mouvement intra départemental cette année. Seuls les collègues ayant l’obligation de mouvement (les stagiaires, les collègues à titre provisoires, les entrées dans le département, les retours de dispo…) seraient affectés à titre provisoire pour la rentrée. Par ailleurs selon quelle règle d’affection ? Aucune idée…

 

Le Snudi FO 93 ne laissera pas passer !

Il s’agit d’une remise en cause du statut, des instances paritaires

et du droit à la mobilité des enseignants !

Le droit à la mobilité est un droit statutaire pour tous les enseignants fonctionnaires d’Etat. La suppression du mouvement est une remise en cause des instances paritaires, ne serait-ce que l’envisager est une indication sur les intentions du gouvernement. Les règles ont subitement changé sans aucune consultation des syndicats ! Près de 4000 enseignants de Seine-Saint-Denis ont participé au mouvement intra départemental…

 

Nous exigeons que le mouvement soit assuré pour tous les collègues ayant participé et avec le respect des barèmes de chacun !

 

Le mot « barème » en voie de disparition

Le barème, qui garantit une égalité de traitement entre les collègues, qui permet aux représentants du personnel de vérifier qu’il n’y a pas de passe-droit, est en voie de disparition. Ne laissons pas faire !!!

 

Le ministère doit prendre toute la responsabilité de ce soi-disant « bug » et

garantir le droit et l’égalité de traitement des collègues !

Les annonces et les attaques du gouvernement se font de plus en plus dures et présentes alors que même le projet de loi de la fonction publique n’est pas encore adopté. Le DASEN anticiperait-il sur la future réforme de la Fonction Publique en réduisant les prérogatives des commissions paritaires et par là-même la défense des collègues ? En tout cas, il envisage cela aujourd’hui, à l’heure de ce projet de loi…

 

D’ores et déjà, le Snudi FO 93 contacte les syndicats du département pour se mobiliser et faire reculer de suite le DASEN. Nous proposons une assemblée générale et un rassemblement très vite, nous vous tenons au courant rapidement.

 

Menaces sur l’école maternelle (Fake news ?)

Menaces sur l’école maternelle (Fake news ?)

Monsieur Blanquer, vos démentis sont des aveux. Si cela ne change rien comme vous le prétendez, alors retirez votre loi !

Depuis 15 jours, avec l’aide de médias tout acquis à sa cause qui relaient complaisamment ses
propos, le ministre Blanquer tente de démentir le fait que sa loi menace l’existence de l’école
maternelle publique. Appliquant le vieil adage selon lequel plus le mensonge est gros, plus il a de
chance d’être considéré comme une vérité, le ministre va même jusqu’à affirmer que sa loi
viserait à renforcer l’école maternelle.