Mouvement Intra départemental : Rassemblement aujourd’hui à 12h

Mouvement Intra départemental : Rassemblement aujourd’hui à 12h

Chers Collègues,

 

Les résultats provisoires du mouvement sont arrivés vendredi après une longue attente et de nombreux bugs. Cependant ce n’est pas gagné pour autant.
En effet, les collègues n’ont pas pu envoyer leurs accusés de réception en amont afin de vérifier les erreurs de vœux ou de barème.
D’autre part, de nombreux collègues se voient affecter dans des circonscriptions non demandées et souvent loin de chez eux, nous ne pouvons alors que déplorer l’absence de mouvement complémentaire. Si vous êtes dans cette situation, contactez-nous et n’hésitez pas à remplir la fiche de suivi : https://www.snudifo93.net/mouvementv2/
Venez nombreux au rassemblement  le mardi 11 juin à 12h00 devant la DSDEN 
 

Vous trouverez ci-joint  et ci-dessous le communiqué commun du 93 des syndicats Snudi FO – SNUipp-FSU – SE UNSA – SUD Education – CGT Educ’action  qui appellent à un

 

rassemblement devant la DSDEN mardi prochain à 12h
CONTRE LE DYNAMITAGE DU MOUVEMENT DU 1ER DEGRE
POUR UN MOUVEMENT ORGANISÉ DANS LE 93
Nous vous appelons à y participer
Le ministre a imposé sa note de service sur la mobilité des enseignants du 1er degré.
Cette note de service conduit à supprimer la 2nde phase du mouvement dans les départements où elle existait, à imposer des voeux géographiques larges aux enseignants affectés à titre provisoire, à nommer à titre définitif des enseignants sur des voeux qu’ils n’auraient pas demandés et minore l’ancienneté générale de service dans le calcul du barème, tout ceci sans que les syndicats puissent contrôler correctement les barèmes – autant de remises en cause inacceptables du droit à mutation.
Pire, l’application mettant en place ces nouvelles modalités n’est pas au point loin s’en faut ! Les bugs se multiplient, les retards s’accumulent dans les départements où les calendriers des opérations du mouvement sont sans cesse modifiés.
Les personnels enseignants vivent avec angoisse les reports du calendrier du mouvement et la vérification de leur barème, au vu des nouvelles règles.
Le ministère anticipe sur la loi de transformation de la fonction publique qui entend vider les commissions paritaires de leur substance !
Le SNUDI-FO et le SPASEEN-FO demandent l’abandon de la note de service sur la mobilité, la création de tous les postes nécessaires dans les services pour mener à bien les missions et le retour aux dispositifs qui prévalait auparavant.
Dans l’immédiat, les droits et les conditions de travail des personnels enseignants et administratifs doivent être respectés!
STOP AU DYNAMITAGE DU MOUVEMENT !
RASSEMBLEMENT UNITAIRE MARDI 11 JUIN à 12H
DEVANT LA DSDEN

Mouvement : rassemblement DSDEN ce mardi 12h

Mouvement : rassemblement DSDEN ce mardi 12h

Chers collègues,
Vous avez reçu il y a quelques jours le communiqué du Snudi FO 93 concernant le mouvement suite à la CAPD.
Vous trouverez ci-joint:
– un communiqué commun des syndicats SNUDI FO et SPASEEN FO (syndicat FO des personnels administratifs de l’Edudation nationale).
Nouvelles modalités du mouvement des professeurs des écoles :
des conséquences inacceptables pour les personnels administratifs et enseignants
– le communiqué commun du 93 des syndicats Snudi FO – SNUipp-FSU – SE UNSA – SUD Education – CGT Educ’action qui appellent à un
rassemblement devant la DSDEN mardi prochain à 12h
CONTRE LE DYNAMITAGE DU MOUVEMENT DU 1ER DEGRE
POUR UN MOUVEMENT ORGANISÉ DANS LE 93
Nous vous appelons à y participer
Le ministre a imposé sa note de service sur la mobilité des enseignants du 1er degré.
Cette note de service conduit à supprimer la 2nde phase du mouvement dans les départements où elle existait, à imposer des voeux géographiques larges aux enseignants affectés à titre provisoire, à nommer à titre définitif des enseignants sur des voeux qu’ils n’auraient pas demandés et minore l’ancienneté générale de service dans le calcul du barème, tout ceci sans que les syndicats puissent contrôler correctement les barèmes – autant de remises en cause inacceptables du droit à mutation.
Pire, l’application mettant en place ces nouvelles modalités n’est pas au point loin s’en faut ! Les bugs se multiplient, les retards s’accumulent dans les départements où les calendriers des opérations du mouvement sont sans cesse modifiés.
Les personnels enseignants vivent avec angoisse les reports du calendrier du mouvement et la vérification de leur barème, au vu des nouvelles règles.
Le ministère anticipe sur la loi de transformation de la fonction publique qui entend vider les commissions paritaires de leur substance !
Le SNUDI-FO et le SPASEEN-FO demandent l’abandon de la note de service sur la mobilité, la création de tous les postes nécessaires dans les services pour mener à bien les missions et le retour aux dispositifs qui prévalait auparavant.
Dans l’immédiat, les droits et les conditions de travail des personnels enseignants et administratifs doivent être respectés!

Cité éducative: à Sevran, mobilisation en cours

Cité éducative: à Sevran, mobilisation en cours

Mobilisation pour le retrait de la loi Blanquer,
Mobilisation contre la mise en place des cités éducatives,
Chers collègues,
Alors que dans tout le pays, les enseignants exigent le retrait du projet de loi Blanquer, le ministre vient de rendre publique le 3 mai la liste de 80 quartiers retenus pour mettre en place des cités éducatives dès la rentrée 2019 (ce qui nécessitera l’accord des maires des communes concernées).
Notre département est concerné (Aulnay/Sevran, Bondy, Clichy, Pantin/Aubervilliers, Saint-Denis, Stains).
Vous trouverez ci-dessous la motion de 29 enseignants représentant les 5 écoles de Sevran concernées par un des projets de Cité Educative. Cette prise de position (une pétition a également été mise en place, nous vous la transmettons en PJ pour information), est d’une part un point d’appui pour les autres secteurs concernés par les cités éducatives et d’autre part s’inscrit dans la mobilisation d’ensemble pour le retrait de la loi Blanquer.
Partout, réunissons-nous, échangeons sur la situation et sur les suites efficaces à donner.
Faites nous remonter le contenu des échanges, des décisions.

Mobilisation AVS AESH

Mobilisation AVS AESH

Cher(e)s collègues enseignant(e)s,

 

Pourriez-vous transmettre aux collègues AVS AESH l’écrit ci-dessous ainsi que les pièces jointes afin de pouvoir informer le plus grand nombre de la situation actuelle et des propositions de la DSDEN et du Ministère concernant leur statut et leur avenir? Merci.

En PJ : Compte-rendu de l’intersyndicale du 22 mai 2019 + Affichette coordonnées des délégués AVS AESH à afficher en salle des maîtres + bulletin d’adhésion (36 euros) pour les collègues AVS AESH

 

 

 

 

Cher(e)s collègues AVS AESH,

 

Nous venons vers vous afin de vous faire un retour sur la mobilisation AVS AESH.

 

Après la mobilisation des AESH du mercredi 6 février 2019, la mobilisation nationale intersyndicale se poursuit. Nous réclamons communément un statut et une revalorisation salariale.

 

Nos revendications :

– Revalorisation immédiate des salaires

– Arrêt immédiat de l’expérimentation et de la généralisation prévue des PIALs

– Création d’un véritable statut de la Fonction Publique pour les AESH

 

Il s’agit aussi de dénoncer la mise en place des Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisés (PIAL) votés par l’Assemblée en février 2019 mais expérimentés depuis la rentrée 2018 sur l’ensemble du territoire dans toutes les académies. Ces pôles visent à systématiser la mutualisation des AESH. D’autre part, la loi de l’école de la confiance prévoit un recrutement unique d’AESH, qui se verront proposer désormais des CDD de trois ans, renouvelables une fois, avec un CDI au bout de six ans sans en être assurés à la fin de ce dernier.

Que deviendront les CUI et PEC AVS qui arriveront au terme de leur contrat ?

Nous demandons le passage systématique des CUI PEC en contrat AESH.

 

Nous craignons que les conditions de travail se précarisent d’autant plus : augmentation du nombre d’enfants à charge, mutualisation systématique, missions élargies… (Le Sénat a fait retirer les “PIAL”, suite à la mobilisation… Mais restons mobilisé car il reste l’assemblée nationale…).

 

Nous en profitons pour vous informer que nous avons été reçus en intersyndicale départementale, mercredi 22 mai 2019, à 14h00, à la DSDEN 93 auprès de Madame Laugier, Secrétaire Générale, de Madame Daoud, Secrétaire Générale Adjointe et de Monsieur Prémon Grégory, Directeur Académique Adjoint, en charge de l’accompagnement des élèves à besoins particuliers (cf PJ CR Audience AESH 22-05).

Nous avons défendu l’ensemble des revendications remontées lors de la RIS du vendredi 22 février 2019. Vous trouverez à cet égard, la motion de ce jour en pièce jointe.

 

Tous les syndicats ont pu s’exprimer dans l’unité puis chaque organisation s’est exprimée. La Direction académique n’a pas répondu à l’ensemble de nos questions.

Tant que la loi de l’école de la confiance n’est pas votée, la DSDEN reste très prudente et silencieuse. Nos craintes concernant la mise en place des PIALs, par exemple, n’ont pas été amoindries.

La question de la transformation systématique des contrats PEC CUI en AESH ne va pas à l’encontre de la volonté de la DSDEN. Pour autant, il nous est précisé que seuls les CUI, PEC et AESH en CDD obtenant un avis favorable et réussissant leur entretien seraient retenus pour un contrat AESH de 3 ans renouvelable 2 fois. La question de la précarité et la peur de ne voir son contrat renouvelé resteraient présentes.

Nous avons également insisté sur la nécessité de créer une fiche de poste pour éviter les situations d’abus et/ou incongrues.

 

N’ayant pas reçu entière satisfaction, nous poursuivons la mobilisation !!

L’unité syndicale est réelle, nous demanderons audience très prochainement en intersyndicale afin que notre département ne soit pas un lieu d’expérimentation au détriment des collègues AVS ! Il en va aussi de la question des élèves (handicapés ou non), des enseignants.

Nous ne pouvons accepter de travailler sans prise en compte d’un statut réel et sans l’assurance d’un avenir pérenne (CDD AESH 6 ans).

 

Le SNUDI FO 93 a demandé à être reçu en audience par la DSDEN pour remonter les situations de nos syndiqués et suivre leur demande de renouvellement de contrat et /ou CDIsation.

 

Nous pourrons également revenir sur le dispositif des PIAL, le rôle des ERSEH et CASEH, la question de la mutualisation non dite (suivi de 2 voire 3 ou 4 élèves sur plusieurs classes/écoles), le projet du Livret d’Accueil des AESH, …

Nous avons besoin de vos retours pour que votre voix soit défendue.

Nous vous communiquerons la date dès que nous l’aurons.

 

N’hésitez pas à nous faire remonter vos situations individuelles ou vos questions.

Pour cela rien de plus simple, remplissez le formulaire en ligne : https://www.snudifo93.net/avs-evs-cui-aesh/

Merci!!

 

D’autre part, si vous n’avez pas encore renouvelé votre adhésion, n’hésitez pas à le faire via le site :https://www.snudifo93.net/syndicat/adhesion/ , nous pouvons également venir à votre école récupérer votre cotisation. Le montant de la cotisation annuelle est de 36 euros dont 66% sont déductibles des impôts. Contactez-nous.

 

 

A très vite,

 

Guillaume & Audrey

Urgent : mouvement intra départemental, le DASEN annule tout ?

Urgent : mouvement intra départemental, le DASEN annule tout ?

Le DASEN envisage d’annuler le mouvement cette année !

4000 collègues concernés ! Inacceptable !!!

Respect du droit à mutation, maintien du mouvement,

respect des barèmes et des règles statutaires !

 

Lors de le CAPD du lundi 27 mai, le DASEN a annoncé que, suite à des successions de bugs du logiciel ministériel gérant le mouvement (écrasement des données), il envisageait qu’il n’y ait pas de mouvement intra départemental cette année. Seuls les collègues ayant l’obligation de mouvement (les stagiaires, les collègues à titre provisoires, les entrées dans le département, les retours de dispo…) seraient affectés à titre provisoire pour la rentrée. Par ailleurs selon quelle règle d’affection ? Aucune idée…

 

Le Snudi FO 93 ne laissera pas passer !

Il s’agit d’une remise en cause du statut, des instances paritaires

et du droit à la mobilité des enseignants !

Le droit à la mobilité est un droit statutaire pour tous les enseignants fonctionnaires d’Etat. La suppression du mouvement est une remise en cause des instances paritaires, ne serait-ce que l’envisager est une indication sur les intentions du gouvernement. Les règles ont subitement changé sans aucune consultation des syndicats ! Près de 4000 enseignants de Seine-Saint-Denis ont participé au mouvement intra départemental…

 

Nous exigeons que le mouvement soit assuré pour tous les collègues ayant participé et avec le respect des barèmes de chacun !

 

Le mot « barème » en voie de disparition

Le barème, qui garantit une égalité de traitement entre les collègues, qui permet aux représentants du personnel de vérifier qu’il n’y a pas de passe-droit, est en voie de disparition. Ne laissons pas faire !!!

 

Le ministère doit prendre toute la responsabilité de ce soi-disant « bug » et

garantir le droit et l’égalité de traitement des collègues !

Les annonces et les attaques du gouvernement se font de plus en plus dures et présentes alors que même le projet de loi de la fonction publique n’est pas encore adopté. Le DASEN anticiperait-il sur la future réforme de la Fonction Publique en réduisant les prérogatives des commissions paritaires et par là-même la défense des collègues ? En tout cas, il envisage cela aujourd’hui, à l’heure de ce projet de loi…

 

D’ores et déjà, le Snudi FO 93 contacte les syndicats du département pour se mobiliser et faire reculer de suite le DASEN. Nous proposons une assemblée générale et un rassemblement très vite, nous vous tenons au courant rapidement.