manif.rougeChers collègues,
Vous trouverez, ci-dessous , l’appel intersyndical à la mobilisation et au rassemblement ce jeudi 18 juin midi. Préparez vos dossiers d’écoles, audiences, délégations !

Pour le respect des seuils d’ouverture de classes !
Pour la création de tous les postes nécessaires !
Embauche immédiate de fonctionnaires d’État en nombre suffisant !
Pour le respect des droits des enseignants : permutations, exeat, temps partiels, disponibilités, détachements, allègements de service… la violence de la gestion actuelle doit cesser !

Un préavis de grève a été déposé jusque début juillet ! (Ci-joint, une lettre type d’intention de grève à remettre à l’IEN).

Ci-joint, enquête carte scolaire Snudi FO 93.

Bon courage à tous,

Pour le Snudi FO 93

César Landron

Secrétaire départemental

Enquete_carte_scolaire_FO_rentree_2015(1) (2)                    déclaration de grève 48hs avant (2)              Appel intersyndical du 18 juin 2015(1)

Communiqué intersyndical

Snuipp FSU 93 ; Snudi FO 93 ; SE Unsa 93 ; SUD Education 93 ; CGT éduc’action 93

18 juin : Groupe de travail carte scolaire !
Semaine d’actions du 15 au 19 juin :

Préparons les réunions avec les parents, demandes d’audience, rassemblement à la DSDEN (18 juin)…

 

TOUS ENSEMBLE pour le respect des seuils d’ouverture de classes du département,

TOUS ENSEMBLE pour un plan de développement du système éducatif en Seine-Saint-Denis et, donc, la création de tous les postes nécessaires !

Le jeudi 18 juin se tiendra le groupe de travail de carte scolaire, qui prépare le CTSD « d’ajustement » du 26 juin. Toutes les écoles qui ont besoin d’une ouverture de classe ou qui ne veulent pas d’une fermeture doivent être entendues !

Des pressions sont actuellement exercées sur les équipes pour accepter des augmentations d’effectifs, ou pour différer l’application des seuils « Education prioritaire » dans les écoles nouvellement classées. Refusons ces pressions ! Tous ensemble, nous devons imposer le respect des seuils d’ouverture de classe du département, en vigueur depuis les luttes de 1998 (hors éducation prioritaire : 27 en mater, 25 en élèm. En éducation prioritaire : 25 en mater, 23 en élèm).

Partout dans le département, des mobilisations se construisent. A Saint-Denis, une forte mobilisation des écoles se développe, parents et enseignants, depuis le 19 mai.

Le SNUipp-FSU 93, le Snudi FO 93, le SE Unsa 93, SUD éducation 93 et la CGT éduc’action 93 appellent tous les collègues à une semaine d’actions du 15 au 19 juin dans les écoles :

Réunions avec les parents d’élèves, pétitions ;

Rendez-vous avec les IEN pour demander que toutes les demandes d’ouvertures de classes soient bien transmises à la DSDEN ; rassemblement avec les collègues et les parents d’élèves dans les circonscriptions, à la DSDEN, audiences à la DSDEN…

Participation aux actions de grève décidées collectivement.

Et tous ensemble : rassemblement à la DSDEN jeudi 18 juin à midi, jour du groupe de travail « carte scolaire » !

Pourquoi un « plan de développement » en Seine-Saint-Denis ? Pour la création de tous les postes nécessaires !

Pour le respect des seuils d’ouverture de classes !
Pour la création de tous les postes nécessaires : RASED et postes spécialisés (aucun des 190 postes supprimés entre 2007 et 2012 n’a été rétabli) ; remplacement ; formateurs (1/4 des enseignants du 1er degré de Seine-Saint-Denis seront stagiaires, T1, T2 ou contractuels à la prochaine rentrée : aucun poste de formateur n’est créé) ; EVS, AVS…

Pour un recrutement d’enseignants en nombre suffisant : 675 contractuels, ça suffit ! Il faut plus de place aux concours ! Embauche immédiate de fonctionnaires d’Etat en nombre suffisant !
Pour la mise en œuvre réelle des dispositifs de l’Education prioritaire : moins de 10% des écoles d’éducation prioritaire auront un « plus de maîtres que de classes » ; moins de 3% des enfants de moins de trois ans seront scolarisés à la prochaine rentrée…
Pour le respect des droits des enseignants : permutations, exeat, temps partiels, disponibilités, détachements, allègements de service… la violence de la gestion actuelle doit cesser !

Un préavis de grève a été déposé jusque début juillet.

Partagez !