Sélectionner une page

Les directeurs sous la tutelle des maires

12 Mar, 2017

Dans le cadre de la campagne initiée par la FNEC FP-FO, le SNUDI-FO combat le projet de décret sur l’évaluation des enseignants dont l’application porterait un coup aux garanties statutaires collectives obtenues depuis 50 ans. Ce projet de décret découle de l’application du PPCR. Mais il a déjà été promulgué par le ministre Chatel en 2012 puis abrogé par le ministre Peillon lors de son arrivée.

Dans le projet de grille d’évaluation des enseignants élaborée par la ministre de l’Éducation nationale figure l’item n° 7 : « Contribuer à l’action de la communauté éducative et coopérer avec les parents d’élèves et les partenaires de l’école/établissement ».

Ainsi, l’enseignant serait évalué sur sa capacité à se sou mettre aux désidératas des parents et aux exigences des municipalités. C’est la suite logique de la réforme des rythmes scolaires et de l’instauration du PEdT. Après la modification du statut de l’École républicaine, la ministre s’en prend aux garanties qui fondent le statut de fonctionnaire d’État et les statuts particuliers des enseignants.

Au centre de cette transformation, le directeur d’école, principal interlocuteur des mairies et des associations de parents d’élèves, serait exposé aux redoutables conséquences de cette évaluation.

Le sommaire de ce numéro Spécial Directeurs

Les relations Directeurs – Municipalités et Parents

Les rapports Directeurs – hiérarchie

Les protocoles locaux de simplifications des tâches une volonté ministérielle de déréglementer

Projets ministériels sur le numérique : Alerte !

PPCR : Aucune revalorisation spécifique pour les directeurs

Les locaux scolaires ne sont pas des salles municipales dont les maires peuvent disposer comme bon leur semble

Partagez !